©Iwan Baan
icons

Ruimteveldwerk - G.O.D.

Les Maisons-Dieu à Bruges, comme Sint-Trudo, sont de véritables havres de paix et repos. Mais comment peut-on définir le silence? Découvrez la magie du silence absolu dans un lieu de rencontres serein.

Garenmarkt
gratuit

De installatie

G.O.D.

Cet ancien refuge dépendant de l’abbaye Saint-Bavon de Gand, ensuite rattaché à l’abbaye Saint-Trudon de Bruges, fut transformé en une maison-Dieu pour les domestiques et les vieillards nécessiteux au début du 19e siècle. Il se trouve à proximité du centre touristique de la ville et accueille toujours des résidents âgés de 60 à 80 ans. Ces petites maisons typiques du centre-ville sont reliées par deux jardins intérieurs pittoresques et par le silence de cet endroit isolé. Ruimteveldwerk associe les habitants et les visiteurs au projet participatif G.O.D. en combinant cet environnement exceptionnel et un parcours expérimental. Le collectif interdisciplinaire crée ainsi une zone offline, où l’idée sacrée du silence rejoint le besoin de sérénité induit par la course effrénée dans laquelle nous plongent les technologies numériques actuelles.

bio

Ruimteveldwerk

Pieter Brosens (1976, Anvers), Pieter Cloeckaert (né en 1984 à Louvain), Brecht Van Duppen et Sander Van Duppen (né en 1987 à Louvain) forment ensemble Ruimteveldwerk (RVW). L'environnement urbain et ses utilisateurs les considèrent comme interdisciplinaires, en accordant une attention particulière à la place des groupes de population vulnérables dans l'environnement public. Le travail spatial vise à élargir les frontières de l'architecture et à le relier à l'urbanisme, à la sociologie, à l'histoire, à l'art et à l'activisme. Leurs interventions architecturales sont des scénarios et des stratégies en couches dans le contexte urbain, ce qui rend le réseau social plus intense et les cadres socio-spatiaux négociables. Par exemple, en 2016, ils ont développé le jeu de cartes «Modes of Movement» avec les demandeurs d'asile pour la Triennale d'architecture d'Oslo.

Avec la collaboration de Mintus et Raakvlak